[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Diplomatie]
[Sjperse.org]
[L'homme]
[Œuvre]
[Critique]
[Recherche]
[Bibliographie]
[Liens]
[Nouveautés 2017]
[Actualité éditoriale 2013]
[Recherche]
[La nouvelle anabase - Abonnement]
[La nouvelle anabase à paraître]
[Loïc Céry]
[Sjperse.org]
[Sjperse.org]
[L'homme]
[L'homme]
[Biographie]
[Biographie]
[Approches]
[Œuvre]
[Œuvre]
[Parcours]
[Parcours]
[Panorama]
[Voix]
[Critique]
[Critique]
[Hommage - TR1]
[Médias]
[Critique]
[Actualité éditoriale 2013]
[Recherche]
[Recherche]
[Recherche]
[Activités]
[Outils]
[Actualités]
[Actualités]
[Nouveautés 2017]
[Communication]
[]
[Actualité éditoriale 2013]
[Bibliographie]
[Bibliographie]
[]
[]
[]
[]
[]
[Liens]
[Liens]
[]
[Liens]
[]
[Communication]
[]
[Biographie]
[Enfance]
[Jeunesse]
[Chine]
[Diplomatie]
[Exil]
[Age]
[]
[Sjperse.org]

C'est dans ce "petit temple bouddhiste" non loin de Pékin que Saint-John Perse prétend avoir rédigé Anabase. Ecoutez cette "Lettre d'Asie" de 1917 tirée de la correspondance consignée dans les Oeuvres complètes : l'intériorisation du paysage

  

Le tournant chinois                                        1916-1921

_________________________________________________________________________________________________________________________

Toute reproduction du contenu du site est libre de droit (sauf en cas d'utilisation commerciale, sans autorisation préalable), à condition d'en indiquer clairement la provenance : url de la page citée, indication de l'auteur du texte.

© 2014 Saint-John Perse, le poète aux masques (Sjperse.org / La nouvelle anabase). Site conçu, écrit et réalisé par Loïc Céry.

  

Saint-John Perse                     


L'homme                                   

L'œuvre                         

La critique         

La recherche

Bibliographie

Liens

  

1921

1919

1918

1917

1916

"Pour Monsieur le Conseiller Leger, esprit clair et souffle fluide, écrit et offert par Ma-Liang" (calligraphie chinoise)

De retour d'expédition dans le désert de Gobi, Leger, en compagnie du Docteur Bussière, brandit un crâne de cheval mongol. Selon la légende, il aurait rapporté ce crâne à Paris, et Marie Laurencin, le découvrant à son appartement, en aurait été très troublée, le croyant ensorcelé. Leger s'en serait alors débarrassé en le jetant à la Seine.

  

Sous une yourte mongole, de gauche

à droite : Gustave-Charles Toussaint,

Leger et le docteur Bussière

  

Départ de la Chine où, en marge de la vie officielle, il aura également mené une vie intellectuelle très active, rencontrant d'éminents sinologues notamment (comme Gustave-Charles Toussaint ou Pelliot, Granet ou le tibétisant Charles Bacot - à qui Anabase devra tant -, entre autres). Durant ces années, il se passionne pour la culture chinoise et ses réalisations. La découverte notamment des spiritualités asiatiques jouera un rôle primordial dans son imaginaire (le taoïsme l'influencera durablement, tout comme il en fut d'ailleurs pour Claudel). La Chine lui inspire d'ailleurs Anabase et Amitié du Prince - qui sera intégré plus tard au cycle La Gloire des Rois.

  

Alexis Leger est contacté par le gouvernement chinois pour un poste de conseiller diplomatique.




  

Epidémie de peste à Pékin, qui touche le quartier diplomatique - dont il a la charge.



  

Depuis les Antilles de l'enfance, la pratique du cheval ne s'est jamais démentie. En Chine notamment, longues traversées à cheval à Pékin et dans le désert de Gobi.

La vie mondaine et administrative à Pékin est très prenante, pourtant Leger se déplace : il passe des séjours en Corée, en Mandchourie, en Mongolie-Extérieure. Le séjour chinois aura sur Saint-John Perse une influence considérable, d'un point de vue intellectuel et spirituel. Sa poésie se trouvera toujours très empreinte des spiritualités asiatiques qu'il découvre à cette époque. A en juger également par les fameuses "Lettres d'Asie" qui sont consignées dans la Pléiade et qui sont censées avoir été envoyées à sa mère en 1917 (Catherine Mayaux a pu établir qu'elles ont été en fait écrites pour l'édition des Œuvres Complètes), Perse a profondément intériorisé les paysages chinois, dont Anabase gardera trace.

  

Alexis Leger en compagnie d'officiels chinois,

dans le quartier diplomatique de Pékin.

À la Légation de France

à Pékin, en 1918

>>>

A la suite d'une liaison sentimentale ombrageuse et dans un climat de crise politique et commerciale avec la Chine, Leger obtient sa nomination de Secrétaire d'ambassade à la Légation de France à Pékin. C'est en Chine, jusqu'en 1921, qu'il fera son réel apprentissage de l'action politique. En tant que troisième puis deuxième secrétaire de la Légation, il est responsable de l'intendance du quartier diplomatique de Pékin, véritable enclave des puissances occidentales qui, à cette époque, se disputent les concessions commerciales leur assurant une certaine mainmise sur le nouveau régime chinois.




  

Leger est témoin de l'épisode éphémère d'une tentative de prise de pouvoir par Pu-Yi, proclamé empereur à onze ans. Il agit dans le sens d'un rapprochement politique de la Chine et des Alliés, dans le conflit mondial.